Winter

.
Auteur: Rick Bass
Éditeur: Gallimard
Collection: Folio
Parution: 1996
Pages: 261
EAN-13: 978 2070414055



Winter est le récit de l'installation de Rick Bass et de sa femme dans un coin reculé du Montana en plein hiver. Pas d'électricité, pas de téléphone, juste un saloon à une demie heure de route. Mais une vallée comme au début du monde, une nature splendide et cruelle. Par moins trente-neuf degrés, le rêve se fait parfois souffrance. Dans une prose lumineuse, le défenseur de l'environnement Rick Bass redécouverte, au terme d'un progressif dépouillement, l'essentiel.


 Mon avis 


 Mes amis, ce livre est un petit bijou. C'est mon coup de cœur absolu du moment. L'auteur nous emmène avec lui dans le Montana, le tout avec une plume magnifique. Entre toute cette neige, et ce bois, Rick et sa copine nous embarque dans leur univers sauvage, primitif, et pourtant si poétique. Malgré le froid et la difficulté de faire face à ces températures extrêmes, l'auteur arrive à nous donner envie de le rejoindre près du feu, qui, par -40° n'arrive pourtant pas à les réchauffer. L'amour que l'auteur porte à l'hiver est communicatif. J'aurais aimé qu'il fasse encore plus froid pour lire ce livre.

Les descriptions de paysages, et particulièrement de la neige qui tombe, sont magiques.

Mais non seulement cette lecture est belle, mais elle m'a fait réfléchir quant à un mode de vie différent (bien que ce ne soit pas du tout le but de l'auteur). Sa petite amie et lui paraissent être si épanouis, loin de la ville et des gens, entourés seulement par les montagnes, les gnous et les wapitis, que l'on se remet totalement en question. Sans vouloir aller jusqu'à vivre a une heure et demie d'une ville, sans électricité ni téléphone, on apprend à faire la part des choses (je n'ai pas eu de chauffage pendant quelques jours chez moi, et repenser à Rick passant ses journées à couper du bois avec à peines quelques degrés m'a probablement aidé à tenir un peu le coup!) et à relativiser.
Avons-nous vraiment besoin de tout ce que la société nous propose ? Ne pourrions nous pas vivre plus proche de la nature, en accord avec les saisons? Est-ce vraiment utile de détruire la nature pour un confort de vie tout à fait inutile ?

Mon seul regret, c'est que le livre prend fin à la fin de l'hiver. J'aurais adoré lire ce que l'auteur aurait eu à nous dire à propos du printemps, et de l'été. Je suis sûre que s'aurait été tout aussi captivant.
Je recommande très vivement ce livre, et je serais très intéressant d'avoir vos avis, qu'ils soient différents ou rejoignent mon point de vue.



Ma note: 19/20

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

After d'Anna Todd

Saga de La Passe-Miroir

Christelle Dabos, mon auteure coup de coeur absolu