Accéder au contenu principal

After d'Anna Todd

 
Auteur: Anna Todd
Éditeur: Le livre de Poche
Collection: New Romance
Parution: 30 mars 2016
Page: 816
EAN: -

Résumé

Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami, Noah, est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux...
Mais ça, c'était avant qu'il ne la bouscule, dans le dortoir. Lui, c'est Hardin, bad boy, sexy, c'est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout son contrôle. Cet homme ingérable qui, contre toute attente, semble réciproque...
Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin, est-ce une histoire destructrive ou un amour absolu?

Mon avis

Ce livre ça a d'abord été un achat de l'ennui (ça commence mal, hahah). J'attendais une copine à la gare, et je suis tombé dessus dans un point relay. J'avais entendu la booktubeuse Les lectures de Nine en parler, et j'ai donc feuilleté rapidement les premières pages avant de me dire que ça ferait l'affaire.
Pour moi, Anna Todd n'est pas forcément une écrivaine talentueuse, mais une jeune femme qui a compris ce que les lecteurs aiment lire, et qui veut faire plaisir à son lectorat.
Le topo, c'est une petite nana (Theresa, ou Tessa pour les intimes) qui est à fond sur l'université, une fille un peu banal,  à priori sans trop d'intérêt, et là soudain, elle rencontre Le beau goss tatoué et percé qui tombe sous son charme.
J'ai adoré les trois cent, quatre cent première pages. Je trouvais ça sympa, pas trop mal écrit, et même si les personnages sont un peu manichéen, ça restait une lecture sympa. Mais passé la moitié du livre, c'était du "Suis moi je te fuis, fuis moi je te suis". Ça commençait à être répétitif, et un peu ennuyeux. Et puis il leur arrive tellement de trucs foireux qu'au bout d'un moment tu n'y crois plus quoi (oui, toujours ce foutu besoin de réalisme).
Et puis là, c'est le drame. La relation Tess/Hardin devient juste ultra malsaine. Genre, vraiment.
Le type de relation qui ne vend plus du rêve. Hardin est pour moi un connard finit, qui blesse et n'en a rien à faire de la gueule des autres. C'est un égoïste prétentieux qui joue avec les sentiments des personnes qui l'entoure.
Bref, j'ai pas trop aimé le traitement de la relation et des personnages. Pourtant j'ai vraiment essayé, je suis actuellement en train de lire la fin du tome 2, et même si tu sens que l'auteur essaye de ne pas trop nous faire détester Hardin (il a quand même des petits côtés sympa. Des fois. Rarement.) moi je ne peux pas m'empêcher de poser mon bouquin de temps en temps et de me dire "Purée je me fais du mal là. Je l'aurai en face de moi le type, je lui mettrai ma main dans la figure". Et dans le genre personnage que j'ai du mal à blairer, Theresa en tient une couche. C'est le personnage féminin faible de base. Elle tombe amoureuse, et accepte TOUT par amour. Mais vraiment tout hein.
En plus, et pour ne rien vous cacher, je suis dans une période où je remet beaucoup en cause les relations que l'on entretient avec les gens, et notamment les relations amoureuse, et ce livre me met hors de moi. C'est tout ce que je ne souhaite pas à quelqu'un.
Tessa j'ai envie de la gifler et de lui dire : Arrête de te laisser traiter comme ça !! Vire ce crétin de ta vie, tu retombera amoureuse d'un mec qui te respectera, et avec qui tu seras bien, et pas angoissé parce que tu sais qu'à tout moment il risque de te la faire à l'envers, et que tu le sais.

Pour le coup, votre avis m'intéresse énormément, alors n'hésitez surtout pas à me dire ce que vous en avez pensé, je serai ravis de discuter de tout ça avec vous dans les commentaires.

Voilà pour moi, à vous les studios!

Note: 11/20

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Saga de La Passe-Miroir

Auteur: Christelle Dabos
Édition: Gallimard
Collection: Jeunesse
Parution: 6 juin 2013 et 29 octobre 2015
Pages: 519 et 550
EAN-13: 9782075030465 et 9782075044462


Résumé :  Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complotmortel. 


Mon avisCe livre est un véritable petit bijou de la littérature.
Récemment découvert grâce à a blogueuse Margaud Liseuse, je suis allé jeter un œil sur internet, tombant tout d'abord sous le charme de cette couverture bleue qui semble tout droit issu de l'imagination de Monsieur Miyazaki.
J'ai donc ouvert l…

Christelle Dabos, mon auteure coup de coeur absolu

Christelle Dabos, ou l'écrivaine la plus talentueuse de l'année 2015, aka la personne la plus adorable du monde.

Plus imaginative que cérébrale, elle commence à écrire ses premiers textes à la faculté. Elle se destine à être libraire jusqu'au jour où un cancer la frappe. L’écriture devient alors un échappatoire hors de la machinerie médicale pour finalement devenir une seconde nature. Bénéficiaire de l'émulation de Plume d'Argent, une communauté de fan se créer peu à peu autour d'elle, l'encourageant à participer au Concours Gallimard Jeunesse, dont elle termine lauréate parmi plus de 1300 écrits avec le tome 1 de la saga de La Passe-Miroir. Son tout premier livre paraît en juin 2013, signant le début de sa carrière d'écrivain. (texte prit de la biographie donnée dans son oeuvre La Passe-Miroir)
Christelle reconnaît tout d'abord que certaines œuvres l'ont particulièrement inspirées, comme Harry Potter de J.K Rowling, Le château dans le ciel d…